Actualités

Nous avons créé notre mini-entreprise !
Classe de 4ème prépa pro

En stage, on découvre le fonctionnement d’une entreprise petit-à-petit, le monde des adultes…
« Au début, ce n’était pas facile : je me demandais ce qu’il allait se passer et j’avais mal au ventre » confie Jade. « Moi j’ai aimé, dit fièrement Baptiste, car je me sentais grandir d’un coup et certaines choses, je les faisais déjà chez moi. J’ai appris une autre méthode pour faire, il faut que je sois plus soigneux. Cela viendra ! »
Découvrir l’entreprise que gèrent des adultes c’est bien mais créer la nôtre du haut de nos 14 ans, c’est top !!! Lorsque Mmes LEMIERE-LAUNAY et PERON, nos formatrices, nous ont proposé cela en EPI Education du consommateur, « j’avais du mal à me dire qu’on allait y arriver » dit Maïlisse.
Un travail d’équipe…
On s’est fait aider par l’association EPA (Entreprendre Pour Apprendre) dont les bureaux se situent sur le site des Rabinardières à St Grégoire et par Mme FOUCHER (notre mentor) qui nous a fait visiter sa biscuiterie Keroler à Bréal-sur-Montfort. « Il y a beaucoup de machines sur la ligne de production mais heureusement que l’équipe est bien organisée quand un problème arrive sur un poste de travail » observe Samuel.
En orientation, on a vu comment fonctionnait une entreprise, en exploitation de stage, on parle de notre expérience de stage, on a cherché des idées en EPI, en TIM et en sciences sur ce qu’on pouvait faire, on a rédigé des slogans, trouvé un nom et un slogan à notre mini-entreprise et on a travaillé en petits groupes. « Ce n’était pas facile de se mettre d’accord et de trouver des idées communes » dit Axel mais « c’est aussi comme ça dans une entreprise, tout le monde ne s’entend pas forcément mais fait le travail demandé » dit Sacha. « On a demandé à M.Bigot l’argent nécessaire pour l’achat des matières premières, il nous a posé plein de questions et a dit oui ! » dit Manoah et « on a demandé aussi à tous ceux de la MFR de participer à ce projet par un prêt de petites sommes d’argent » ajoutent Anthonin et Noah.
« On a connu des moments difficiles, des fois, on n’avançait pas comme on voulait, mais on a tout fait pour que ça marche », « on voulait y croire » disent Cameron et Loann.
Un pari risqué…
« On a fait circuler une enquête auprès des stagiaires et adultes présents à la MFR en passant dans les classes présenter notre projet et proposer plusieurs produits. Le stress ! « dit Enzo. « On a récupéré les enquêtes, on a regardé les résultats et on a décidé de préparer des laits de fabrication de baume à lèvres après avoir étudié en sciences les produits de base dont nous avions besoin, évaluer les quantités et faire la préparation » ajoute Gurwan.
Un projet en bonne voie…
Nous avons réussi le vendredi 6 décembre à « coudre notre logo sur des chaussettes qui servent d’emballage pour notre lait, je ne savais pas que je pouvais faire ça » s’exclame Grégoire.
Nous attendons la réponse de notre premier devis pour commencer les ventes ! L’aventure continue… Les 4è en alternance à la MFR Rennes Saint-Grégoire